art,  design

Felix Deimann : ce qu’il reste du mouvement

Voilà comment Felix Deimann, motion designer ayant réalisé en 2014 « Citius Altius Fortius », un court-métrage saisissant, nous transporte dans son univers numérique de plus belle des façons. Usain Bolt, Michael Phelps ou encore Nadia Comaneci sont des sportifs de hauts niveaux dont la substance du mouvement a été numérisée par l’Allemand. Installez-vous et observez.

Comment l’essence du mouvement peut-elle être visualisée ? Quel degré d’abstraction permet une communication avec le téléspectateur ? Felix Deimann

 

Après avoir digitalisé en 3D les actions des plus grands sportifs au monde, le designer graphique s’attaque aux effets de caméras ainsi que d’éléments extérieurs comme les flashs des photographes ou les bruits de la foule. Image par image, il va construire une abstraction déroutante, faite de lignes ou de courbes, toutes aussi organiques les unes que les autres, pour un résultat digne des plus grandes animations SF ! Sans oublier le compositeur belge derrière la mélodie méditative : Kreng.

La poésie même du mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *