articles persos,  intérieur,  une

Esprit de rentrée : misez sur les plantes !

S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas éviter dans les bureaux du futur, ce sont bien les plantes ! Que vous soyez déjà rentré ou que vous profitiez encore de vos congés, voici notre top 3 des invasions végétales en entreprise.

 

 

1. La jungle humaine

Ouvert depuis quelques mois, le Centre d’Innovation de Cambridge à Rotterdam (Pays-Bas) , une société américaines qui se présente comme « communauté d’entrepreneurs », s’est laissé guider par l’agence d’architecture néerlandaise nommée Kraaijvanger. Pour ses 100 nouveaux bureaux, salles de conférences ou encore lieux de rencontres, le CIC a misé sur la santé de ses salariés : des pots de fleurs dans des tuyaux et des plantes agrippées au plafond contrastent avec les murs immaculés.  Derrière cette disposition quelque peu loufoque sur près de 3500 mètres carrés, l’idée de purifier l’air et l’eau grâce à la photosynthèse.

 

 

2. La jungle tout-court

En Inde, le studio CORE Architecture a été chargé de développer le siège social de la société locale EBIL avec pour mission d’en faire un bâtiment éco-énergétique. Architecture et technologie sont le duo gagnant de ce vaste espace de béton brut dans lequel s’épanouie un jardin tropical. Pour parfaire cet environnement, l’ascenseur est déplacé loin des zones de travail de façon à inciter les employés à traverser la colline. Les façades et ouvertures ont été pensées pour que les plantes aient leur quota de lumière : exposition nord-sud avec peu d’ouvertures côté est-ouest afin d’éviter la lumière du matin et du soir. Une verdure luxuriante pour un air frais !

 

 

3. La jungle en Orient

Au Japon, le studio Happ a permis d’expérimenter dans des bureaux de la société de tourisme 07beach, situé au Vietnam, ce que l’on appelle des « bureaux-verts ». L’espace dédié au travail a été volontairement éloigné des fenêtres afin d’y installer un pourtour de gazon, créant une légère colline depuis laquelle s’asseoir, vue sur les collègues. Au niveau de chaque fenêtre, une plante obstrue la partie basse pour recevoir la lumière dont elle a besoin. Dans d’autre pièces, de sont des parties de sol vers les bureaux qui disposent d’une pelouse pour les pieds. En somme une nature contrainte.

 

Un top écolo pour ce mois de septembre qui s’approche de plus en plus, prenez-en de la graine !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *