architecture,  presse - muuuz

Place à la baignade écolo avec la Piscine des Murs à pêches !

Inaugurée en septembre 2017, la Piscine des Murs à pêches de Montreuil (93) est le tout premier centre aquatique de France construit entièrement en ossature bois. Outre la construction d’un équipement qui manquait jusque-là à une zone défavorisée de la ville, le projet à l’enveloppe passive réalisé par l’agence Coste Architectures intervient sur deux volets supplémentaires : l’un social et l’autre écologique.

En 2010, Est Ensemble, établissement public territorial du Grand Paris, lance un concours pour la réalisation d’un équipement permettant d’accueillir jusqu’à 1 500 baigneurs par jour dans un quartier populaire de Montreuil, en réponse à la fracture territoriale existant entre le haut et le bas de cette vaste commune d’Île-de-France. En complément de l’actuel stade nautique Maurice Thorez davantage axé sur les pratiques sportives, la piscine des Murs à pêches du Haut-Montreuil consiste quant à elle en un équipement de plein-air dédié aux loisirs et au bien-être, réparti sur une surface de 3 800 mètres carrés où sont disposées trois zones bâties distinctes : une aile d’accueil, de restauration et de change longitudinale et son appendice technique, une superficie de change accolée aux différents bassins, et un secteur bien-être.

Reconnaissable par ses brise-soleil en cassette d’aluminium laqué couleur brique, la halle principale se compose d’une surface de vestiaires et d’une partie baignade vitrée, orientée sur les aménagements extérieurs paysagers. Elle comprend un bassin ludique et d’apprentissage – de 400 mètres carrés – et un second de 40 mètres carrés pour les tout-petits. Appelé « Halle Bien-être », le troisième bâtiment, en enfilade du premier, est destiné à la détente grâce à son bassin de balnéothérapie de 154 mètres carrés comprenant banquettes à bulles, chutes d’eau, sièges massants, douches hydromassantes, et est doté de deux saunas, un hammam et un bassin japonais, le tout protégé par des brise-soleils en bois.
Le plafond des pièces d’activités aquatiques, ponctué de sheds apportant une lumière douce, est conçu en ossature bois de lamellé-collé et panneaux de bois massifs, avec plaques de Fibralith suspendues offrant une acoustique feutrée.

Dehors, divertissement et écologie sont réunis sur 1 265 mètres carrés. L’espace central de baignade – avec toboggan, pentagliss, jeux d’eau, rivière à courant, vestiaires d’été et pataugeoire de 75 mètres carrés –, est bordé de zones de verdure imaginées par les paysagistes de l’agence ter. L’ensemble profite d’un système de filtration biologique reposant sur la circulation et la destruction des organismes présents dans l’eau, développé par la société belge Aquatic Science. Une alternative à l’utilisation de produits chimiques et aux problèmes de santé et d’écologie que leur usage sous-entend. L’eau est par ailleurs récupérée pour l’alimentation des sanitaires. Une chaufferie bois ainsi qu’une alimentation par énergie solaire pour le secteur sanitaire s’ajoutent également à ces dispositifs.

Une réalisation qui se soucie donc des populations et de l’environnement : l’exemple est donné. Tous à vos maillot de bain !

Pour en savoir plus, visitez le site de l’agence Coste Architectures 

Photographies : © Coste Architecture / Guillaume Guérin

Article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *