art,  presse - muuuz

Christo : London Mastaba

Ne soyez pas surpris de voir une masse inhabituelle flotter sur le lac Serpentine si vous passez par Hyde Park à Londres (Royaume-Uni), ce n’est que Christo ! La star mondiale de l’art contemporain a en effet dévoilé lundi sa dernière œuvre, London Mastaba, visible jusqu’au 23 septembre 2018.

Pour accompagner l’exposition de la Serpentine Gallery « Christo et Jeanne-Claude, barils et le ʺmastabaʺ , 1958-2018 », un prisme tronqué monumental, haut de plus de 20 mètres composé de pas moins de 7 506 barils métalliques rouges, bleu et mauve a été disposé sur le lac voisin ! Si le London Mastaba fait référence aux tombeaux funéraires antiques d’Égypte et de Mésopotamie, sa réelle signification questionne. Revendication écologique ? Objet religieux ou simple forme géométrique ? La réponse du plasticien américain est à la fois claire et ouverte : « Il n’y a pas de message », déclare-t-il. C’est donc aux visiteurs de se faire leur avis eux-mêmes et d’émettre les hypothèses qui leur semblent plus plausibles.

Le baril, matériau apprécié par l’artiste pour son faible coût et sa forme, qu’il a déjà utilisé par le passé dans quelques-unes de ses œuvres comme le Murs de barils de pétrole – le rideau de fer bloquant la rue Visconti à Paris (6e) de 1961 à 1962 afin de protester contre l’élévation du Mur de Berlin construit en août 1961. Dans un tout autre contexte, à Oberhausen (Allemagne), l’enceinte entièrement noire de l’un des plus grands réservoirs de gaz au monde s’est vue illuminée par une paroi immense et colorée composée de 13 000 barils en 1999. Dans le cas du London Mastaba, il faut remonter jusqu’en 1968, année où ce volume trapézoïdal a été installé pour la première fois dans l’atrium de l’Institut d’Art Contemporain de l’Université de Pennsylvanie, mais avec « seulement » 1 240 barils d’huile !

Un dernier conseil de Christo si vous vous interrogez encore : « Marchez autour, regardez-la, je ne peux rien dire d’autre ».

Pour en savoir plus, visitez le site de Christo et Jeanne-Claude

Photographies et Illustrations :
01) Wolfgang Volz
02-07) Wolfgang Volz
08) André Grossmann © 2017 Christo
09) © 2017 Christo

Article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *