design,  presse - muuuz

Anish, le coup de bluff d’Emanuele Magini

Anish, ce cadre surdimensionné, n’est pas un paravent ! Il s’agit en effet d’un siège, conçu pour la marque italienne de mobilier Campeggi et signé par l’astucieuse designer Emanuele Magini. Magie ou génie ?

Alors qu’une chaise standard comporte quatre pieds, une assise et un dossier, Anish se contente d’une toile en tissu élastique bleu profond soutenue par une armature métallique dorée. Quand on s’en approche, on se demande bien ce que cette impressionnante forme circulaire nous cache…

« C’est un objet qui provoque vraiment une réaction des utilisateurs. La plupart d’entre-eux ont peur, d’autres veulent comprendre quelle est la ruse, comment c’est conçu, et d’autres sautent droit dedans ! » Emanuele Magini, designer

C’est lorsque l’on regarde derrière le cadre que l’on constate la présence d’un siège rembourré en polyester. C’est là que se trouve le subterfuge : il faut se pencher en arrière contre la toile pour que se forme le fauteuil. Emanuele Magini fait ainsi référence à l’artiste britannique Anish Kapoor et à sa conférence sur le concept de « non-objet », qui lui a donné l’idée de créer un meuble dont la fonction n’apparaît pas immédiatement.

Une conception malicieuse sur laquelle se détendre une fois le fonctionnement de cette étrange assise intégré.

Pour en savoir plus, visitez le site d’Emanuele Magini 

Photographies : Emanuele Magini

Article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *