architecture,  presse - muuuz

École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon : TATOU

En parallèle de la mise en place du plan national d’actions 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage, le Parc national de la Vanoise (73) a demandé à l’École Nationale Supérieure de Lyon (ENSAL) et à son laboratoire LAURE – acronyme de Lyon Architecture Urbanisme REcherche –, d’imaginer une alternative aux abris d’urgence des bergers en haute montagne actuels, peu nombreux et souvent spartiates.

À l’initiative du Parc national de la Vanoise, l’ENSAL s’est donc lancée en septembre 2017 le défis de concevoir l’abri de berger de demain. L’objectif ? Constituer une nouvelle génération de logements pour ces gardiens des montagne, à la fois respectueuse de l’environnement et garante de conditions d’accueil décentes.

Une intention devenue réalité le 7 juillet dernier, quand un module d’habitation composé de cinq parties emboîtables a été héliporté sur le mont Pelvoz, à plus de 2 500 mètres d’altitude, en seulement 1h30, puis monté en moins d’une demi-journée. Après assemblage sur une base métallique fondée sur des plots en béton, c’est dorénavant un ensemble de 15 mètres carrés qui est offert aux bergers, avec sanitaires, une salle d’eau, chambre à coucher et enfin un coin de stockage de 3 mètres carrés où est notamment stockée l’eau de pluie récupérée par le biais du toit. Le tout forme un ensemble préfabriqué d’à peine 750 kilogrammes, construit en ossature bois et bardé de tôle en aluminium laqué, dont la forme n’est pas sans rappeler celle de l’animal dont la construction tire son nom : le tatou.

Un prototype prometteur qu’élèves et professeurs espèrent être diffusé auprès des collectivités ou gestionnaires d’alpages !

Pour en savoir plus, visitez le site de l’ENSAL et du Parc national de la Vanoise

Photographies : Estelle Morlé, Jules Fourest, Joel Beyaert, Romain Burtaux

Article original

Projet élaboré au sein de l’atelier du Master ATEC Architecture Vertueuse, dirigé par les enseignants chercheurs architectes Paul Vincent, Emmanuel Ritz et Estelle Morlé ; conçu en équipe par huit étudiants Joël Beyaert, Raphaël Bonelli, Romain Burtaux, Jules Fourest, Gianluca Garofalo, Chaima Kouraichi, Samantha Morello et Mirta Ottaviani puis développé jusqu’à sa construction par cinq d’entre eux au sein du laboratoire LAURE ; avec le soutien des partenaires suivants : TOSCO charpente, PETTINI serrurerie, ROSAZ électricité et solaire, SANITHERM plomberie sanitaire ventilation, CLE matériel électrique, CARLSTAHL équipements, systèmes de levage, LABARONNE CITAF stockage souple d’eau et BLUGEON transports Hélicoptères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *