architecture,  presse - muuuz

Motiv Architects : Swallowfield Barn

À Langley dans la campagne canadienne, l’agence Motiv Architects installe la Swallowfield Barn dans la ferme familiale d’un de ses co-fondateurs, Asher deGroot. L’objectif est de réunir à l’intérieur d’une grange contemporaine deux usages rarement couplés : hébergement du bétail et lieu de rassemblement pour la communauté locale, elle-même impliquée dans le processus de conception.

La Swallowfield Barn est un bâtiment neuf de 355 mètres carrés venu compléter le domaine agricole de la famille deGroot, qui comprenait jusque-là une cabane de stockage, une serre, mais aussi un abri, organisés autour d’un portager. Une réalisation contemporaine rendant hommage aux constructions rurales nord-américaines, réinterprétées avec les techniques constructives actuelles.

« Le but était de construire une nouvelle grange et un espace de rassemblement à la manière des étables traditionnelles, en utilisant des techniques simples et des matériaux facilement accessibles. » Asher deGroot, architecte et co-fondateur de Motiv Architects

Le tout consiste en un hangar de deux niveaux, reprenant la forme des fermes locales, particulièrement visible depuis l’extérieur par le biais d’une avancée de toiture au profil métallique, créant un auvent protecteur. Le rez-de-chaussée, ouvert sur l’extérieur, grâce à de larges portes coulissantes est destiné à l’hébergement des bêtes, au stockage des vivres et du matériel agricole. Au-dessus, un haut grenier, entièrement décloisonné et coiffé par une charpente conçue en collaboration avec l’ingénieur Eric Karsh – composée de fermes en lames de stratifié assemblées par un système de boulons et de broches –, est destiné au rassemblement de la collectivité locale. Le tout est éclairé de manière zénithale et latérale par des baies disposées dans la toiture à pans asymétriques et des panneaux de polycarbonate habillant partiellement ses pignons bardés de planches de Douglas issues de la récupération.
Ces dernières servaient en effet auparavant pour le coffrage du béton, et leurs marques et tâches ont été volontairement laissées visibles. Ce remploi a permis de réduire l’empreinte carbone du bâtiment, d’autant plus que soixante bénévoles se sont attelés à son édification, diminuant par la même occasion son coût à environ 26 euros du mètre carré.

Un projet chaleureux imaginé par et pour les habitants de Langley. Somme toute un domaine imprégné de solidarité.

Pour en savoir plus, visitez le site de Motiv Architects

Photographies : Ema Peter

Article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *